Page 1 sur 1

RIP Harvey Pekar (American Splendor)

MessagePosté: 12.07.2010 - 20:59
par The DeathScythe
Nouvel obs.fr


Le scénariste de bande dessinée Harvey Pekar a été retrouvé mort chez lui lundi matin à l'âge de 70 ans, selon la police de Cleveland (Ohio). Il était l'auteur de la série autobiographique sombre "American Splendor", illustrée notamment par Robert Crumb et adaptée au cinéma en 2003.

La police alertée par l'épouse d'Harvey Pekar a découvert ce dernier gisant entre son lit et son armoire, selon le capitaine de Cleveland Heights, Michael Cannon. Le scénariste souffrait d'un cancer de la prostate, d'asthme, d'hypertension et de dépression, a-t-il ajouté, mais d'après sa femme il avait bon moral quand il s'était couché vers 16h30. Une autopsie est prévue, a déclaré Powell Caesar, porte-parole du bureau du médecin légiste.

C'est en 1976 qu'Harvey Pekar avait commencé à publier "American Splendor", chronique sur le travail, l'argent et la monotonie de la vie dans une Amérique en crise, marquée par la guerre du Vietnam. La série au ton désabusé mais humoristique a rapidement trouvé son public.

En 2003, l'adaptation cinématographique semi-documentaire d'''American Splendor" par Shari Springer et Robert Pulcini a été déclarée meilleur premier film de l'année par le New York Film Critics Circle. Paul Giamatti y incarnait Pekar.

Harvey Pekar déclarait dans un entretien à l'Associated Press en 1997 qu'il était déterminé à continuer d'écrire "American Splendor". "Pour moi, il n'y a pas de fin en vue. Je continuerai à la faire. C'est une autobiographie en continu, l'oeuvre d'une vie", expliquait-il.



:(

MessagePosté: 12.07.2010 - 21:14
par right hand of doom
Je prédis un bide à ce thread.

Salut l'artiste

MessagePosté: 12.07.2010 - 21:26
par The DeathScythe
En fait il aurait limite presque plus sa place en Cinema (vu que l'adaptation d'American Splendor est bien plus connue que la bd...)

MessagePosté: 13.07.2010 - 07:10
par dino VELVET
RIP

MessagePosté: 13.07.2010 - 10:26
par Pp79
The DeathScythe a écrit:En fait il aurait limite presque plus sa place en Cinema (vu que l'adaptation d'American Splendor est bien plus connue que la bd...)


C'est surtout que la BD a (très) longtemps été ignorée par les éditeurs français.
Du coup, les gens le connaitront sûrement plus à cause du film que de la BD (et c'est bien dommage de passer à côté de la BD qui est vraiment "réussie").

MessagePosté: 13.07.2010 - 18:43
par dino VELVET
Oui, moi, par exemple, c'est un artiste que je connais exclusivement grace au du film.