Le serpent aux mille coupures (Eric Valette - 2017)

Tout ce qui concerne le cinéma...

Modérateur: dino VELVET

Le serpent aux mille coupures (Eric Valette - 2017)

Messagepar dino VELVET » 04.02.2019 - 16:45

Image

Un mystérieux fugitif se voit contraint de se barricader dans une ferme isolée en compagnie de la famille qui l’occupe. Ce qu’il fuit ? Un tueur à gages quasi inhumain, lancé à ses trousses pour lui faire payer le meurtre d’un parrain sud-américain.


J’aime bien Eric Valette :idea:

C’est le type qui te propose un cinéma de genre artisanal et populaire (au sens noble).

Des films ouvragés, faits avec passion et cœur, sans cynisme aucun.

Je n’irai pas vous dire que Le serpent aux mille coupures est un chef-d’œuvre, ni même un très bon film.

Par contre, j’y vois clairement un thriller solide. Un bon divertissement.

C’est prenant, efficace.

Bien réalisé, bien éclairé, bien casté, bien joué.

Et puis le film a aussi le mérite de condenser un bouquin assez touffu en une centaine de minutes … et en restant clair. Petit tour de force, mine de rien.

A noter que le personnage du tueur asiatique (Tod) est particulièrement réussi.

C’est un être qui irradie le mal et le danger. Un crotale à visage humain :peur:

Emane de lui cette aura maléfique qui rappelle celle de Javier Bardem dans No country for old men.

Voici donc un bad guy que je n’oublierai pas de sitôt …

Bref, bon moment que ce Serpent aux mille coupures.

Encore un bon film au crédit de monsieur Valette :P
"If you don't know Jurassic Park, you don't know shit"

"Il a les yeux blindés"

"Now I've got a machine gun ho ! ho ! ho !"

"Are you gonna bark all day, little doggie, or are you gonna bite ?"
Avatar de l’utilisateur
dino VELVET
Tycoon
Tycoon
 
Messages: 10175
Enregistré le: 16.05.2003 - 22:23

Re: Le serpent aux mille coupures (Eric Valette - 2017)

Messagepar Rockatansky » 12.03.2019 - 03:08

Pour des raisons plus ou moins objectives j'éprouve une affection pour le cinéma d'Eric Valette, mais force est de constater que là il a un peu foiré son coup. Une adaptation du roman de DOA un peu bancale (malgré la participation de l'auteur), un casting inégal et pas toujours heureux, et un rythme hésitant. Au final le film s'avère raté et parfois grotesque malgré quelques bonnes séquences.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
Avatar de l’utilisateur
Rockatansky
Tycoon
Tycoon
 
Messages: 13709
Enregistré le: 08.12.2002 - 13:52

Re: Le serpent aux mille coupures (Eric Valette - 2017)

Messagepar dino VELVET » 14.03.2019 - 16:42

Tu as lu le bouquin Rockat' ?

Pour moi, le côté un peu bordélique vient clairement de là :idea:
"If you don't know Jurassic Park, you don't know shit"

"Il a les yeux blindés"

"Now I've got a machine gun ho ! ho ! ho !"

"Are you gonna bark all day, little doggie, or are you gonna bite ?"
Avatar de l’utilisateur
dino VELVET
Tycoon
Tycoon
 
Messages: 10175
Enregistré le: 16.05.2003 - 22:23

Re: Le serpent aux mille coupures (Eric Valette - 2017)

Messagepar Rockatansky » 14.03.2019 - 19:42

Oui j'ai lu le bouquin, dont la vraie qualité vient du fait que petit à petit tu te rends compte qu'il s'agit du personnage de Citoyen clandestin le précédent DOA, ce qui forcément n'existe pas dans le film. Mais j'aurais pensé que Valette l'aurait transformé en gunfight jouissif dans la ferme, ce qui n'est pas vraiment le cas.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
Avatar de l’utilisateur
Rockatansky
Tycoon
Tycoon
 
Messages: 13709
Enregistré le: 08.12.2002 - 13:52


Retourner vers Cinéma

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron