Le fondateur (John Lee Hancock - 2016)

Tout ce qui concerne le cinéma...

Modérateur: dino VELVET

Le fondateur (John Lee Hancock - 2016)

Messagepar dino VELVET » 29.10.2020 - 16:26

Image

Dans les années 50, Ray Kroc rencontre les frères McDonald qui tiennent un restaurant de burgers en Californie. Bluffé par leur concept, Ray leur propose de franchiser la marque et va s'en emparer pour bâtir l'empire que l'on connaît aujourd'hui.


Un visionnage qui s'inscrit dans le sillon de quelques lectures récentes sur le phénomène fast food : Une histoire de hamburger-frites (Didier Pourquery), Les empereurs du fast food (Eric Schlosser) et Du ketchup dans les veines (Hélène Weber).

Pour dire vrai, j'avais peur que le film soit trop lisse et j'ai été agréablement surpris :)

The founder est bourré d'infos et très didactique (la visite du resto par Ray Kroc, le peaufinage de l'organisation sur le court de tennis, ...).

On voit très bien comment McDonald's a fait évoluer radicalement le fonctionnement des restaurants drive in (service au guichet, absence de couverts, choix limités à quelques produits et attente réduite au minimum ... des changements révolutionnaires à l'époque).

On constate aussi comment les principes tayloristes ont été méthodiquement appliqués à la restauration. La chaîne d'assemblage des burgers évoquant forcément celle des usines Ford.

Et puis on distingue bien deux visions différentes : proposer mordicus des mets d'une certaines qualité en contrôlant personnellement tout le processus (les frères McDonald) / franchiser, déléguer et augmenter les marges à tout prix (Kroc).

Pour un film probablement adoubé par McDonald's, je trouve que le portrait de Ray Kroc est loin d'être hagiographique. Touchant au départ, il se mue progressivement en un salaud complet obsédé par la réussite et le pognon, quitte à trahir copieusement ceux qui l'entourent.

Sinon, le long-métrage est globalement bien fichu avec une reconstitution historique chiadée, un casting parfait (Keaton est impérial, tout comme Nick Offerman et John Carroll Lynch), une réalisation fonctionnelle mais efficace et une BO (Carter Burwell) qui sonne joliment.

Bon moment pour moi :P
"If you don't know Jurassic Park, you don't know shit"

"Il a les yeux blindés"

"Now I've got a machine gun ho ! ho ! ho !"

"Are you gonna bark all day, little doggie, or are you gonna bite ?"
Avatar de l’utilisateur
dino VELVET
Tycoon
Tycoon
 
Messages: 10666
Enregistré le: 16.05.2003 - 22:23

Retourner vers Cinéma

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

cron