Lexique des noms barbares du home cinema

Tout ce qui concerne le matériel home cinéma.

Modérateur: dino VELVET

Lexique des noms barbares du home cinema

Messagepar patryce » 21.10.2002 - 23:34

NE PAS POSTER DANS CE TOPIC

Merci de faire les remarques en MP, je corrigerai si besoin, merci d'avance




LEXIQUE

2.35 ou CinémaScope (format cinéma large)

4/3 : format d'image (téléviseur classique)

5.1 :format du son en mode multicanal (5 correspondant au nombre d'enceintes principales et le .1 correspond au caisson de basse). 5.1 signifie donc 6 pistes sonores distinctes en opposition à la stéréo qui elle n'en a que deux.

Arkamys: procédé de spacialisation sonore. Le plus souvent à partir d'une source mono ou stéréo.

Authoring : développement d'un DVD

Bistream : Débit numérique du flux de données en bits/seconde

Bruit : parasites altérants la qualité d'un signal audio ou vidéo.

Composante vidéo : ou YUV : Signal vidéo de qualité optimale

Le DOLBY

Image: ou (AC3) Mode de compression de pistes numériques sonores en multicanal jusqu'à 6 canaux différents (5.1). C'est le standard imposé sur le format DVD car ne nécessite pas un décodeur pour avoir de la stéréo. Bande passante: 360 Kbits/s. Taux de compression par 12.

Image : idem que le Dolby Digital avec une 6° piste matricée dans celle des surrounds permettant l'utilisation d'une centrale arrière

Image: Procédé permettant de simuler une ambiance home-cinéma dans un casque stéréo.

Dolby pro-logic : Décodeur des programmes en Dolby surround. Ses caractéristiques lui permettent au maximum une diffusion sur 4 canaux : principales + centrale + surrounds (en mono avec une bande passante réduite 7KHz-20KHz)

Image: Décodeur des programmes en Stéréo ou Dolby surround. Diffusion sur 5 canaux maximum : principales + centrale + surrounds (en stéréo avec bande passante large 20Hz-20KHz)

Dolby surround : mode de diffusion contenant 2 pistes (stéréo) et une piste surround matricée nécessitant un décodeur pro-logic pour la piste surround mais reconnu en stéréo sans le décodeur

Image : (Digital Versatile Disc) Il en existe 5 sortes:
DVD5 (simple face simple couche: 4,8 Go)
DVD9 (simple face double couche: 9,6 Go)
DVD10 (double face simple couche: 4,8 Go de chaque coté)
DVD14 (double couche sur une face et simple couche sur l'autre: 14,4 Go)
DVD18 (double face double couche: 19,2 Go)
Se décline en trois formats:
DVD-Rom : comme le CD-rom avec une plus grande capacité de stockage
DVD-vidéo : celui qui nous intéresse ici
DVD-audio : possède de la musique en multicanal au format PCM 5.1 en 96 khz/24 bits et PCM 2.0 (de 96 khz à 192 khz et de 16 à 24 bits). Nécéssite un lecteur DVD-audio.

DSP : procédé sonore permettent à partir de pistes mono, stéréo ou dolby surround de donner l'impression de se trouver dans une salle de concert, de cinéma, une église, un stade avec une spacialisation sur plusieurs canaux en fonction des possibilités de l'amplificateur.

Image : (Digital Theater System) Mode de compression de pistes numériques sonores en multicanal jusqu'à 7 canaux différents (6.1 pour le DTS-néo). Nécessite un décodeur spécifique. Taux de compression par 3.

Image: idem que le DTS avec une 6° piste matricée dans celle des surrounds permettant l'utilisation d'une centrale arrière.

LD : (Laser Disc) Vidéo-disque de 20 ou 30 centimètre de diamètre pouvant contenir 2 heures de film (une heure par face) son 5.1 (image analogique et son numérique)

Letterbox : format d'image 4/3 (téléviseur classique) fera aparaitre des bandes noires sur la gauche et la droite de l'écran 16/9.

LFE : (Low Frequency Effect) C'est le canal de fréquence de basse (le .1). Il alimente donc le caisson de grave et ne reçoit donc que des signaux inférieurs à 120 Hz (Dolby Digital)

Master : support original à partir duquel l'encodage sur DVD ou VHS à été effectué.

MPEG : (Moving Pictures Expert Group) Format de compression vidéo

MPEG 2 audio: Mode de compression de piste sonore en multicanal jusqu'à 8 canaux différents (7.1). Taux de compression par 12

NTSC : (National Television Standards Comittee) : standard de diffusion vidéo 480 lignes avec 30 images/seconde.

PAL : (Phase Alternative by Line) : standard de diffusion vidéo 576 lignes avec 25 images/seconde.

Pan & Scan : technique de recadrage d'un format cinémascope ou autre au format 4/3. Les bords de l'image sont coupés et l'image se déplace sur l'action. Permet de ne pas avoir de bandes noires mais perte importante de l'image sur la largeur.

PCM: (Pulse Code Modulation) encodage numérique de sons (présent entre autres pour les CDs, les LDs mais aussi sur le DVD). Codage 16 bits et fréquence d'échantillonnage de 44.1 khz pour les CDs, codage 24 bits et fréquence d'échantillonnage de 192 khz pour le DVD audio.

RVB ou RGB : (Rouge Vert Bleu) ou (Red Green Blue) Liaison vidéo. C'est la meilleure qualité pour le DVD

Image :(Super Audio Compact Disc) : Disque optique possédant une couche pouvant être lue sur n'importe quelle platine CD ainsi qu'une couche haute densité ou l'on peux trouver des pistes stéréo ou 5.1 en haute résolution mais qui ne peuvent être lues que par un lecteur SACD.

SECAM : (Système Electronique Couleur à Mémoire) : standard de diffusion vidéo 576 lignes..

SDDS : (Sony Digital Dynamic Sound) Mode de compression de pistes numériques sonores en multicanal jusqu'à 8 canaux différents (7.1). Nécessite un décodeur spécifique. (présent quasi-exclusivement en salle de cinéma).

S-VCD : (Super VCD) Permet jusqu'à 74 minutes de vidéo plein écran en qualité variable suivant encodage (Mpeg-2) Peut-être lu à partir 'un lecteur DVD de salon (si compatible S-VCD) et d'un ordinateur. Débit maximal 9.8 Mbps et son 5.1

S-vidéo : Liaison vidéo. Qualité entre le RVB et le Y/C.

Image: (Tomlinson Hollman eXperience) Label de qualité. Crée par Georges Lucas (que je ne présente pas) parce qu'il était déçu par les conditions de diffusion de son premier Star wars. Ce label garantit donc de bonnes conditions de diffusions tant vidéo que sonore avec un traitement spécial de l'acoustique. Pour le Label THX à domicile, tout peut-être pris en compte: projecteur, ampli, lecteur DVD, écran, câbles, enceintes, revêtement acoustique des cloisons, etc.... Ce n'est donc qu'un label pour lequel il faut payer donc ce n'est pas parce que vous n'avez rien de certifié THX que votre matériel n'aurait pas pu l'avoir...

VCD : (Video Compact Disc) Permet jusqu'à 74 minutes de vidéo plein écran en qualité VHS. Peut-être lu à partir d'un ordinateur, d'un lecteur CD-i Philips, d'une console équipé d'un lecteur CD (sauf PS2) ou d'un lecteur DVD de salon (si compatible VCD). Débit maximal: 150 Ko/s et son stéréo. Compréssé en Mpeg-1

Widescreen ou cinémascope : (2.35) format large cinéma fais qu'il y a des bandes noires en et en bas de l'image (moins important sur une télévision 16/9)

Y/C : Liaison vidéo composite. C'est la moins bonne qualité.

Zonage des DVD : Les maisons d'éditions de films prévoyant le succès du DVD et ne sortant pas les DVDs aux mêmes dates sur la planète, se sont mis d'accord pour instaurer des zones afins que les européens ne puissent pas lire les DVDs américains.
Image
Cependant, la plupart des lecteurs de salon actuels sont soit vendus déjà dézonnés soit peuvent l'être. France : Zone2

Patryce.
Avatar de l’utilisateur
patryce
Réalisateur
Réalisateur
 
Messages: 888
Enregistré le: 15.10.2002 - 17:48
Localisation: Jatxou (Pays Basque)

Retourner vers Matériel

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron